Sites touristiques, OuidahVillage de DjègbadjiTemple des PythonsOuidah plageRoute de l'esclaveFresquesPorte du non-retour, Ouidah
Sites touristiques
Chrétiens et Musulmans
Sites de la colonisation
Sites du Culte Vodun
Places publiques et marchés
Circuits touristiques
Circuits sur l'eau
Circuits en ville
 
Autres
Réserver un circuit
Santé-sécurité
Nous écrire
Liens utiles
 

 

Sites >>Chrétiens et Musulmans

LE SEMINAIRE SAINT GALL

Le père Français Steimetz installa ici en 1899 la ferme Jeanne d’Arc, communément appelée Padrigléta. Il y implanta un petit séminaire inauguré le 14 Février 1914. Ceci assurait la formation d’un clergé indigène, mais dut fermer les portes en 1917 en raison de l’éclatement de la première guerre mondiale et des perturbations liées à la mobilisation sous le drapeau français d’un grand nombre de prêtres pour la défense de la métropole. A partir de 1919, le séminaire reprit les activités. En 1929, le diocèse Suisse de Saint GALL y finança la construction d’un grand séminaire qui portera son nom. Avec des édifices bâtis entre 1930 et 1984, le séminaire forme des Béninois, Nigériens, Burkinabés, Togolais, Camerounais, etc.

L'EGLISE PROTESTANTE

Les premiers chrétiens protestants des anglais arrivèrent au DANXOME vers la moitié du XIXè siècle de la mission Wesleyennes de Londres. Après avoir réçu du roi GUEZO (1818 – 1858) l’autorisation d’exercer leur culte à Ouidah, ils s’y installèrent en 1843 mais ne réussirent pas à convertir beaucoup de personnes. Entre 1854 et 1864, ce culte fut interdit dans le royaume à cause du rejet des pratiques VODUN par les protestants. Les missionnaires se réfugièrent à Agoué et Grand-Popo. Le roi GLELE (1858 – 1889) leur accorda la grâce en 1879 et ils érigèrent un nouveau temple. Le citoyen ISAAC NAHUM GNANHOUI leur offrit ce site, ils y bâtirent en 1953 l’actuelle église faite de briques de terre cuite.

LA BASILIQUE IMMACULEE CONCEPTION

Les premiers chrétiens catholiques arrivèrent au DANXOME sous le règne du roi AGADJA (1711 – 1742). Ils étaient des Portugais. L’implantation de la région catholique à OUIDAH remonta vers 1776 avec la construction d’une chapelle à l’intérieur du fort français Plus tard, les pères des missions Africaines de Lyon inculquèrent aux fidèles une foi devant leur permettre de se laisser aller à la colonisation qui apporterait le bonheur d’une civilisation idéale.
En 1895, le père Français Steimetz reçut de l’administration coloniale ce domaine où il entreprit la construction d’une chapelle. Les travaux furent suspendus entre 1906 et 1908 mais le bâtiment en briques de terre cuites avec une structure de poteaux métalliques fut consacré en 1907. Il eut le statut de cathédrale avant de devenir basilique le 8 décembre 1989.

LA GRANDE MOSQUEE DE OUIDAH

Les MALEHOSSOU venus d’ATAKPA au NIGERIA les premiers musulmans de DANXOME. Ils s’établirent à ABOMEY et CANA sous le règne du roi AGADJA (1711 – 1742) pour aider spirituellement le royaume à se défendre contre les attaques des YORUBA d’OYO (actuel NIGERIA). L’islam commença progressivement à se propager dans le DANXOME et surtout sous le règne de KPENGLA (1774 – 1789). Il atteignit officiellement OUIDAH sous le roi GUEZO (1818 – 1858) avec l’installation des esclaves YORUBA invendus ou revenus de Brésil après la révolte de Bahia en 1825.
    L’élévation de la GRANDE MOSQUEE au début du XIXè siècle se fit sous un plan architectural des églises de San Salvador de Bahia. Mais elle a subi plusieurs restaurations.
 

 

Avec l'appui financier de la GTZ GmbH dans le cadre du Programme PDDC

 
© 2010 - 2017 Office de Tourisme de Ouidah Tous droits réservés